Les années passent. Michel et Alain Goldstein écrivent ensemble plusieurs chansons. Parmi elles, Rien n'est plus beau pour Gérard Lenorman. Il ne se décourage pas et finit par obtenir un premier contrat d'importance avec une grande maison de disques -WEA- avec qui il restera pendant plus de vingt ans. Un 33-Tours sort en 1974, marqué par la présence de deux chansons qui vont devenir des tubes : Dites-moi, co-écrite avec Frank Thomas et Super Nana de Jean-Claude Vannier. Sa carrière solo peut enfin prendre son essor. Cet album est essentiellement écrit et composé par Frank Thomas et Alain Goldstein. Une seule musique est signée Jonasz : celle de Dites-moi, un seul texte porte sa griffe : Fanfan. 

Suit Changez tout, un an plus tard où, comme dans le précédent, Michel fait appel à des paroliers mais compose la majeure partie des musiques. On y entend notamment Les Vacances au bord de la mer qui évoque ses souvenirs d'enfance. Il assure alors la première partie d'Eddy Mitchell, et l'année suivante, en 1976, celles de Mireille Matthieu et Véronique Sanson. La chanson Je voulais te dire que je t'attends sort en 45-Tours. 

Michel attend son 3ème album en 1977 pour oser se lancer intégralement dans l'écriture de ses textes, après l'autobiographique Fanfadu premier disque. L'album Du blues, du blues, du blues avec l'inoubliable J'veux pas qu'tu t'en ailles atteste de la réussite de ce pari fait sur lui-même : s'en croire capable et trouver son chemin au travers de ses propres mots. Le Théâtre de La Ville le consacre tête d'affiche. 

C'est pendant cette décennie 70 que Michel rencontre Gabriel Yared, avec lequel il va travailler assidûment, non seulement sur leurs albums respectifs (Michel écrit les textes de l'album de Gabriel) mais aussi pour d'autres qu'eux. Françoise Hardy récolte les fruits de cette collaboration avec, entre autres, le fameux J'écoute de la musique saoule. C'est une période très féconde puisque les disques de Michel s'enchaînent à un rythme soutenu. Guigui et En public au Théâtre de la Ville sortent tous deux en 1978. Le chanteur apprend à être père avec la naissance de son fils Florian. 

1979, l'envie de "faire acteur" se réveille chez Michel. Jouer la comédie est devenu un désir grandissant, après une brève apparition dans le film Rien ne va plusde Jean-Michel Ribes et un rôle dans la pièce de Didier Karminka Toutes les mêmes sauf Maman. 

Mais 1979 est aussi l'année de son premier Olympia en vedette, pour une soirée, le 21 mai.