Mi-machines, mi-instruments "à l'ancienne", Soul Music Airlines préfigurait l'album Pôle Ouest sorti en 2000, réalisé en "home studio" et mâtiné de boucles rythmiques et d'éléctronique. Sur cet album se trouvent Le Scat et la chanson Le boléro en hommage au film de Wim Wenders Buena Vista Social Club. Une grande tournée conduit Michel jusqu'aux Antilles et sur l'île de la Réunion.

En 2002, La vie dehors de Jean-Pierre Vergne offre à Michel un premier rôle de télévision aux côtés d'Estelle Vincent. A la fin de l'année sort Où vont les rêves, un album enregistré pendant l'été en 7 jours avec trois musiciens : le pianiste Lionel Fortin, le bassiste Etienne Mbappé avec lequel il a déjà fait trois albums, mais surtout, dix ans plus tard, Michel retrouve le batteur Steve Gadd. Une tournée d'un an et demi conduit le chanteur jusqu'à Tahiti, Nouméa, La Réunion, l'île Maurice, en France et dans toute l'Europe.
Cette même année voit la création des Editions Michel Jonasz. Rajoutant une corde à son arc, Michel devient éditeur de livres consacrés au développement personnel et  à la spiritualité, des thèmes qu'il a souvent évoqués, tant dans ses chansons qu'en interviews.

Des tournages en avalanches marquent 2004 : pour le cinéma La Maison de Nina de Richard Dembo, pour la télévision Un amour à taire de Christian Faure primé au Festival de Luchon, Dalida de Joyce Buñuel, Le triporteur de Belleville de Stéphane Kurc et Un coin d'azur d'Heiki Arekallio.

En 2005, MJM, la société de production de Michel devient label - véritable déclaration d'indépendance - et sort son 14e album studio, distribué par Warner, la maison de disques de ses débuts. On peut y entendre notamment La femme du parfumeur ou Celui qui t'aimait c'était moi, une chanson dans la lignée de J'veux pas qu'tu t'en ailles. Plus de 100 concerts en France et à l'étranger ponctuent ce passage symbolique, dont quize dates au Casino de Paris et un soir à l'Olympia. 

Partagé maintenant régulièrement entre toutes ses activités, Michel reprend sa casquette d'acteur en 2006 dans le téléfilm Le sang noir de Peter Kassovitz et le film Les hauts murs où il retrouve le réalisateur Christian Faure. 

En février 2007 sort l'album Chanson Française. Michel interprète Léo Ferré, Jacques Brel, Geogres Brassens, Yves Montand, Edith Piaf ... et rend hommage à ses premiers amours. Ce disque est le volet initial d'un triptyque qui met à l'honneur ses autres sources d'inspirations que sont la musique tzigane et le blues. Michel reprend la route avec ses musiciens pendant plus d'un an de tournée. 

En 2008, il tourne entre deux concerts La première étoile de Lucien Jean-Baptiste et prépare pour la rentrée la tournée Michel Jonasz Trio avec deux musiciens, où il reprend don répertoire réarrangé.