Michel Jonasz monte pour la première fois sur les planches pour tenir le rôle modeste d'un soldat "qui meurt à la fin" dans une pièce de Romain Rolland : Le temps viendra. Parallèlement, il commence à pianoter tout seul chez lui sur le piano familial. Il débute sa carrière solo en 1968 avec un premier 45 tours édité sous le nom de Michel Kingset.

Les années passent. Michel et Alain Goldstein écrivent ensemble plusieurs chansons. 

Les années 70 débutent avec un 33-Tours comportant Dites-moi, Fanfan et Super Nana sort. La carrière de Michel est en plein essor. En 1979, Michel monte pour la première fois en tant qu'artiste solo sur la scène de l'Olympia.

En 1980, Michel obtient le Grand Prix de l'Académie Charles Cros. Puis, l'année suivante, Joueurs de Blues et Les Fourmis rouges lui offrent son premier disque d'or et son troisième Olympia, cette fois-ci pour quinze jours. En 1982, un 45-tours passe en boucle sur toutes les radios : Lord Have Mercy. Un an plus tard, Michel est nommé aux Césars comme "Meilleur second rôle masculin", et, la même année, il devient son propre producteur musical avec l'album Tristesse.

S'en suivent les succès d'Unis vers l'Uni et La Boîte de Jazz en 1985, trois semaines de représentations à guichets fermés au Palais des Sports de Paris. Lors des premières Victoires de la Musique, Michel remporte les trophées du meilleur artiste masculine de l'année, meilleure chanson et meilleure réalisation d'album, et il devient "disque de platine". 

Michel jonasz 1953

 
 

La vie est une tarte aux pommes copie

Michel s'attelle alors à la création de son projet original La fabuleuse histoire de Mister Swing, comédie musicale à un personnage. Entouré de musiciens américains, le spectacle reste à l'affiche à Paris pendant plus de 3 mois avant une tournée en province et à l'étranger. En 1989, Michel Jonasz devient le seul artiste français au concert au profit d'Amnesty International aux côtés de Sting, Tracy Chapman et Bruce Springsteen.

Parrallèlement, Michel poursuit sa carrière d'acteur et créé sa maison d'éditions en 2002. Les tournages se succèdent, notamment La Maison de Nina de Richard Dembo, Dalidade Joyce Buñel, Le Triporteur de Belleville de Stéphane Kurc.

En 2005, Michel crée son label musical et sort son 14e album. Il continue les tournages avant de sortir un album en hommage à la Chanson Française en 2007.

En 2009, Michel retourne sur les planches du théâtre avec un pièce hommage à son grand-père Abraham qu'il a écrit et mis-en-scène. Après trois ans de représentations avec Abraham en France, puis en tournée à l'étranger dont les Etats-Unis, Michel retourne au théâtre avec, cette fois, une "fantaisie-comique autobiographique" où il se raconte et explique 'Pourquoi est-il devenu artiste ?'

Depuis 2013, Michel et son ami Jean-Yves d'Angelo sont en tournée avec leur Piano-Voix. 

A l'été 2015, pour célébrer les 30 ans de l'Unis vers L'uni, Michel retrouvera Jean-Yves d'Angelo, Manu Katché et Jerôme Regard pour une série de concerts exceptionnels ...